Madatopinfo

 Flash Info

ACTUAL TEXTILES : Un procès le 27 Octobre prochaini

ACTUAL TEXTILES : Un procès le 27 Octobre prochaini

ACTUAL  TEXTILES : Un procès le 27 Octobre prochaini
octobre 11
17:30 2021

Actual Textiles et ses dirigeants seraient-ils abonnés des Tribunaux ? Mezbine Ismael HIRIDJEE défraie la chronique judiciaire de nouveau mais cette-fois-ci dans le cadre d’un litige qui l’opposerait à ses propres salariés.
En effet, nous apprenons qu’au sein de l’entreprise une ambiance délétère s’est installée depuis de nombreux mois maintenant. En cause, le non respect des droits des salariés à la suite d’un déménagement houleux dans des conditions pour le moins douteuses de la part de la direction. Les salariés ont décidé de porter l’affaire par devant le Tribunal d’Anosy afin que leurs droits soient respectés et que le code du travail puisse être appliqué comme la loi le prévoit. Un bras de fer s’est installé entre eux et la dirigeante depuis des mois. Un salarié qui préfère conserver l’anonymat affirme même :« Si vous décidez de faire valoir vos droits, vous obtenez pour réponse des menaces… »
Rien ne va plus donc chez Actual Textiles. Mezbine Ismael Hiridjee est coutumière des tribunaux puisque, parallèlement, cette dernière est accusée de vol d’héritage au sein même de sa famille et une procédure au pôle anti corruption est d’ailleurs en cours.
Quid des marques Françaises qui font travailler ces zones franches ? Cette affaire d’Actual Textiles pour exemple peut-elle entacher la réputation de grands marques françaises ? En effet, selon nos recherches, plusieurs grandes maisons telles que Cyrillus, Sergent Major ou encore Monoprix pour ne citer qu’eux ont passé des commandes chez Actual Textiles. Sont-ils au fait des pratiques et des conséquences sur les salariés qui protestent pour le droit minimum ? Peut-on y voir une forme « d’esclavagisme moderne » visant à enrichir ces patrons peu scrupuleux qui ne se soucient guère des conditions de leur salariés? Il y a fort à parier que ces grandes maisons françaises n’apprécieront que très peu la situation et cela risque d’engendrer un certain nombre de questions quant à notre savoir-faire local. Mezbine Ismael Hiridjee est-elle au-dessus des lois ? Ce qui est certain c’est qu’il n’y a pas de fumée sans feu…
Un autre salarié dénonce l’attitude désinvolte et condescendante de la direction : « Ils se moquent de nos états d’âmes, de nos conditions, de notre travail au quotidien. Ils ne pensent qu’à leur intérêt et utiliser le fruit de notre dur labeur. »
En conclusion, comme on le voit ces dernières semaines, l’heure est au respect des conditions des salariés dans unmonde post Covid où tout un chacun essaie de nourrir sa famille et de vivre avec dignité.

La Rédaction

Articles similaires

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031