PRESIDENTIELLES : 16 sur 23 présents sont convaincus à la charte de bonne conduite | Madatopinfo

Madatopinfo

PRESIDENTIELLES : 16 sur 23 présents sont convaincus à la charte de bonne conduite

PRESIDENTIELLES : 16 sur 23 présents sont convaincus à la charte de bonne conduite

PRESIDENTIELLES : 16 sur 23 présents  sont convaincus à la charte de bonne conduite
octobre 05
13:48 2018

Le Mouvement ROHY, via projet FANDIO parvient à marquer dans l’histoire de la Grande île, avec cette première charte de conduite et d’intégrité des candidats ; ce 3 Octobre au MAE Anosy où seize prétendants ou représentants à la course à la Magistrature suprême adhèrent à la signature. L’apaisement électoral demeure le but du comité paritaire, bien que la majorité des candidats de l’opposition s’opposent à la présente charte. Des candidats, avant de signer ou pas, profitent de la présence massive des médias à matraquer à tort et à travers, leur projet de société.

Liberté démocratique ! La salle de conférence du Ministère des Affaires étrangères ou MAE devenait une agora, un espace public des candidats pour exprimer librement, non pas seulement sur les chartes mais surtout leur souci sur les règles des jeux des élections présidentielles. 23 candidats et représentants sur les trente-six ont été présents au lancement de la signature de la charte de bonne conduite et d’intégrité des aspirants aux élections présidentielles, ce 3 Octobre, à la salle de conférence du Ministère des Affaires Etrangères à Anosy. Six sur les 10 candidats présents ont signé sans réserve cet effort unique du projet FANDIO, premier dans l’histoire de Madagascar. Les candidats signataires de la charte sont en la personne de Richard Razafy Rakotofiringa n°2, Saraha Rabeharisoa n°9, Mamy Richard Radilofe n° 23, 28 Solo Norbert Randriamorasata n° 28 , Falimampionona Rasolonjatovo n° 30, Jean Max Rakotomamonjy n° 31. Les numéros 2 et 30 ont signé sans hésitation ni critique. Ils apprécient, avec une tonalité de liberté et de voix mielleuse, le comité paritaire du présent contrat social. Tandis que 10 mandataires ont promis que leurs candidats signeront avant 7 Octobre au Siège du CFM à Ampefiloha. Mathématiquement, les six signataires, plus ces 10 derniers s’engageant à signer font 16 partisans à la présente charte. Signalons que 2 représentants à Anosy restent indifférents.
Les 5 prétendants à la Magistrature Suprême qui ne signaient pas expriment unanimement que ce n’est pas la charte en soi demeure intrinsèquement mauvais, mais ils saisissent l’occasion de confesser leur malaise face aux institutions électorales. « Moi et ma femme s’éclipsent actuellement aux listes électorales. Il en est ainsi pour les fidèles de mon Eglise d’Apocalypse ». A-t-il informé André Christian Dieu Donné Mailhol. « C’est de l’hypocrisie si on signe cette charte de bonne conduite mais les préachats de vote et les influences du choix des citoyens durant la précampagne électorale par les candidats argentiers comme mauvaises pratiques se poursuivent » A-t-elle avisé Arlette Ramaroson.
La présidente du Syndicat des Magistrats de Madagascar confirmait qu’elle signera la bonne chartre si celle-ci aura une force de loi électorale. « Il ne suffit pas de signer mais ce qui est important, c’est de sanctionner les candidats qui ont déjà commises des fautes durant les pré-campagnes ». Selon Fanirisoa Ernaivo. José Michel Andrianoelison a démarré la dispute et la désobéissance contre la charte : « Il faut qu’on nous juge par nos comportements, conduites, paroles, actes quotidiens, non pas en fonction de la présente charte. Depuis que le comité paritaire m’a rencontré, j’étais contre la présente charte mais je me rends présent ici pour exprimer ce pourquoi de non-ratification. » A exprimé ce candidat n° 15. Le Représentant de Didier Ratsiraka va gonfler le rang des non-signataires.
Tous, responsables de tout
Toutes les porte-paroles, d’un côté des candidats et d’autre côté du comité paritaire sont persuadés unanimement que l’apaisement électoral est une affaire de tous. Signalons que cette Charte de bonne conduite et d’intégrité des candidats pour une élection présidentielle tempérée, est pilotée par le projet FANDIO ou Fifidianana Antoka ho an’ny Daholobe Ifantenana Olombanona, elle est raffinée, par le Comité paritaire, d’une part par les sept institutions publiques tel le Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM), la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme ou CNIDH, le Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’État de Droit ou HCDDED, le Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité (CSI), le Bureau Indépendant Anti-Corruption (BIANCO), Sampandraharaha Malagasy Iadiana amin’ny Famotsiam-bola (SAMIFIN), et d’autre part, par les cinq organisations de la société civile comme le projet FANDIO, l’ONG Tolotsoa, Transparency International Initiative Madagascar, Justice et Paix, le Mouvement de la société civile ROHY, …. Parmi les 30 points saillants de la Charte, les obligations de candidat d’éviter le blanchement d’argent, l’influence aux choix citoyens, et d’assurer le contrôle des listes électorales sont parmi les priorités des priorités. L’obéissance au résultat des urnes demeure une obligation citoyenne des candidats, surtout pour les 35 futurs malheureux.
Les listes des signataires à officialiser par le comité paritaire, le 7 Octobre prochain confirmeront les nombres exacts des candidats partisans à la présente charte. Il se peut que les indifférents et les absentéistes au MAE croîtront les 6 signataires et les 9 jurants. La candidate Fanirisoa Ernaivo a proclamé devant les officiels étatiques et internationaux qu’elle contestera le résultat des élections présidentielles, en raison des micmacs des listes des électeurs. La majorité des candidats réfractaires ont fait des tirs croisés contre les Institutions électorales surtout contre la CENI, à l’instar du miracle de l’absence des noms de Mailhol et de son épouse. Pour le souci de l’équilibre, la rédaction attend la self défense de la CENI.
Haja Nirina

Partager

Articles connexes

0 commentaire(s)

Pas de commentaire pour l'instant !

Il n'y a pas de commentaire pour l'instant, voulez-vous en écrire un ?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués *

Archives

octobre 2018
L Ma Me J V S D
« sept    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031