PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : De Hery R. à Rivo R. | Madatopinfo

Madatopinfo

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : De Hery R. à Rivo R.

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : De Hery R. à Rivo R.

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : De Hery R. à Rivo R.
septembre 19
10:55 2018

Passation entre le Président de la République démissionnaire Hery Rajaonarimampianina et le Président de la République par intérim Rivo Rakotovao : “Madagascar est un bon modèle d’État de droit respectant ses lois en vigueur et sa
Constitution”
« La démission avant les élections est une exigence de la démocratie. Aujourd’hui nous sommes tournés résolument vers l’avenir, non pour détruire, mais pour renforcer ce qui a été fait, et poursuivre la reconstruction de notre pays ». Ce sont les propos du Président de la République démissionnaire, Hery Rajaonarimampianina, lors de la cérémonie de passation avec l’ancien Président du Sénat, Rivo Rakotovao, qui, de par la Constitution, est désormais le Président de la République par intérim. « L’intérim tire son fondement de la souveraineté du peuple, et je m’engage à garantir la continuité de l’Etat jusqu’à l’avènement d’un Président de la République », a déclaré pour sa part le Chef de l’Etat p.i.
La cérémonie de passation s’est tenue dans la matinée de ce 12 septembre, au palais d’Etat d’Iavoloha, en présence, notamment, du Premier Ministre, Ntsay Christian, du Président de l’Assemblée Nationale, Jean Max Rakotomamonjy, du Président du Sénat a.i, Mananjara Andriambololona, du Président du CENI Hery Rakotomanana, du Président du Comité du Fampihavanana Malagasy, Maka Alphonse, du Président du Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l’Etat de Droit (HCDDED), Pierre Lenoble Navony, des ministres, de parlementaires, ainsi que des membres du Corps diplomatique et des dirigeants d‘églises.
Pour le Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina, la tenue de cette passation avec le Président de la République p.i. Rivo Rakotovao est un moment important dans l’histoire politique du pays, car elle éclaire l’avenir, a-t-il dit, pour consolider les acquis en termes de démocratie, dans le respect de la Constitution, et pour poursuivre l’édification d’un avenir meilleur pour le peuple. Il a saisi l’occasion pour évoquer les grands acquis de son mandat, à commencer par la levée des sanctions internationales pour entamer le redressement du pays dont 92% vivaient dans la pauvreté. Ce sont des défis majeurs, a-t-il souligné, car il fallait, dans le même temps, faire face à la déstabilisation, renoué avec les partenaires techniques et financiers, pour redresser le pays, et le mettre sur l’orbite du développement pour le mener vers l’émergence. C’est par un travail incessant et la mise en œuvre des projets structurants qu’on pourra sortir Madagascar de la pauvreté, a-t-il fait valoir, avant d’appeler la population à défendre les acquis pour renforcer la construction d’un avenir meilleur. Il a également appelé le Gouvernement et les fonctionnaires de l‘Etat, et, dans le même sens, il a invité chaque citoyen à prendre ses responsabilités en participant activement aux élections avec un esprit animé de patriotisme, pour la renaissance des mentalités et l’émergence de Madagascar. De même, il a invité la communauté Internationale « à continuer d’être vigilante quant à l’évolution de la situation à Madagascar, en leur rappelant d’avoir un bon discernement parce que la réalité à Madagascar est très complexe ». Enfin, Hery Rajaonarimampianina a insisté sur l’importance du respect des lois, de la Constitution, et des valeurs morales et chrétiennes pour combattre la corruption et tous les maux qui gangrènent le pays. Par ailleurs, avec une émotion intense, il a tenu à remercier son épouse et ses enfants d’avoir été à ses côtés, autant dans les moments de joie et les épreuves.
« Vous avez pris une décision digne d’un Homme d’Etat. En démissionnant, conformément aux dispositions de la Constitution, vous avez fait preuve de sagesse et de discernement, et le monde a grandement salué une telle attitude ». Ce sont, entre autres, les propos du Président de la République p.i., Rivo Rakotovao, à l’endroit de celui qui a fait preuve de beaucoup de sagesse et d’humilité à la tête du pays. Il n’y a pas, et il n’y aura pas de velléités de repousser les échéances électorales, et nous faisons entièrement confiance aux entités qui ont la charge d’organiser les élections car le socle de l’Etat de droit est la démocratie, a-t-il déclaré.
L’intérim, a-t-il poursuivi, tire son fondement de la souveraineté du peuple, et nous nous engageons à garantir la continuité de l’Etat jusqu’à l’avènement d’un Président de la République. « Nous sommes en effet confrontés à une situation inédite pour n’évoquer que ces attributions présidentielles courantes, qui m’incombe désormais ; il a fallu de s’enquérir d’un avis de la HCC faute de précision au sein de la loi fondamentale. Certes la Cour a émis son avis presque instantanément, et de manière insuffisamment précise. Cela est tout à son honneur, mais force nous est cependant de reconnaitre que tout ne peut pas être dit de manière exhaustive, au détour d’un avis. Face à cela le bon sens doit être le recours”, a déclaré le Président de la République p.i. Ainsi, il a invité le Gouvernement et tous les hauts responsables étatiques à assurer la bonne tenue des élections pour le bien de la Nation. Chacun doit assumer ses responsabilités et agir dans le sens de l’intérêt supérieur de la Nation, a conclu le Président p.i. Rivo Rakotovao, pour un avenir radieux pour tous les malgaches.
La Direction de la Communication
Présidence de la République

Partager

Articles connexes

0 commentaire(s)

Pas de commentaire pour l'instant !

Il n'y a pas de commentaire pour l'instant, voulez-vous en écrire un ?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués *

Archives

octobre 2018
L Ma Me J V S D
« sept    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031