ALLIANCE DES ORGANISATIONS CIVILES POUR LA RECONSTRUCTION DE MADAGASCAR : «LA HCC, les présents Exécutifs à arbitrer par les communautés internationales » | Madatopinfo

Madatopinfo

ALLIANCE DES ORGANISATIONS CIVILES POUR LA RECONSTRUCTION DE MADAGASCAR : «LA HCC, les présents Exécutifs à arbitrer par les communautés internationales »

ALLIANCE DES ORGANISATIONS CIVILES POUR LA RECONSTRUCTION DE MADAGASCAR : «LA HCC, les présents Exécutifs à arbitrer par les communautés internationales »

ALLIANCE DES ORGANISATIONS CIVILES POUR LA RECONSTRUCTION DE MADAGASCAR : «LA HCC, les présents Exécutifs à arbitrer par les communautés internationales »
juillet 30
11:17 2018

Plaidoyer international ! L’Alliance des Organisations Civiles pour la Reconstruction de Madagascar ou AOCRM fait le compte à rebours en refusant la décision, ainsi que l’application de la décision de la Haute Cours constitutionnelle du 25 Mai 2018. Elle informe aussi bien les citoyens Malgaches que les communautés internationales, qu’une déclaration adressée aux Nations-Unies, Union Africaine, SADEC sera déléguée, considérant que l’actuel gouvernement se fonde sur la violation flagrante de la Constitution et des droits des êtres humains. Sous la houlette d’Arlette Ramaroson de VTTFM, de Mireille Rakoto Hery, l’AOCRM déclarait à l’espace Mon Gouter Andrefanambohijanahary, le Jeudi 26 Juillet 2018 que seule la refondation de la Grande Île demeure la clef de la sortie de crise. «Le gouvernement Ntsay se dégringole avec la décision illégale et illégitime du HCC. Le Président de la HCC piétine la Constitution. La date d’élection actuelle déchoit avec ce gouvernement mis en question.» Telle a été la critique d’Arlette Ramaroson.
L’ancienne journaliste de TVM, Mireille Rakoto Hery déclare, devant la presse : « pour deadline de notre programmation politique de base, nous garantirons une année pour refondation. En 2019, nous aurons une élection libre et crédible. » A-t-elle relaté la Président de l’OSCAR. Pour les équipes de l’AOCRM, « la décision viciée n°18-HCC/D3 (…) viole les droits de l’homme et a entraîné des troubles politiques ». Elle est anticonstitutionnelle, aux yeux de l’Alliance des Organisations Civiles pour la Reconstruction de Madagascar. L’accord politique exigé des Conseillers d’ Ambohidahy est une partialité aux trois ou quatre partis politiques uniquement en excluant tous les centaines des autres partis. L’AOCRM signe et persiste à l’appel pour un gouvernement neutre, apolitique, technicien, intègres.
Haja NIRINA/ Claude Eric VONJINIAINA

Partager

Articles connexes

0 commentaire(s)

Pas de commentaire pour l'instant !

Il n'y a pas de commentaire pour l'instant, voulez-vous en écrire un ?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués *

Archives

octobre 2018
L Ma Me J V S D
« sept    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031